Navigation – Plan du site

Chronique

Dominique Descotes
p. 2-3

Entrées d’index

Mots-clés :

Pascal
Haut de page

Texte intégral

1L’actualité pascalienne connaît peu de repos. Après le colloque « Droit et Pensée politique autour de Pascal » en 1990, qui a été l’occasion pour les pascalisants de fêter l’éméritat de Jean Mesnard, l’année 1991 n’est pas moins féconde. L’événement le plus important a été évidemment la publication fort attendue du tome III des Œuvres complètes de Pascal par Jean Mesnard chez Desclée de Brouwer, avec la réédition des deux premiers volumes, depuis longtemps épuisés. Le tome IV est attendu pour la fin de 1991, et les suivants ne devraient plus tarder. Si l’on se rappelle à quel point les études pascaliennes ont été stimulées par la publication du tome II, on peut espérer, dans les prochaines années, une importance poussée de la recherche et un renouveau de la lecture de Pascal. Le Mémorial, l’Entretien avec M. de Sacy, l’Abrégé de la Vie de Jésus­ Christ, l’Esprit géométrique, les Écrits sur la Grâce et les lettres aux Roannez : ces textes majeurs sont présentés sous une forme qui les renouvelle complètement et avec un ample commentaire qui en bouleversent l’aspect et l’interprétation, comme on pourra le vérifier sur les Écrits sur la Grâce et les l’Abrégé de la Vie de Jésus-Christ. Mais du point de vue qui anime le CIBP, le plus remarquable dans ce tome III est sans doute le dossier, inédit pour l’essentiel, consacré au miracle de la sainte Épine : grâce à sa connaissance du milieu de Port-Royal et à une réflexion approfondie sur la réalité historique des événements, Jean Mesnard parvient à y surmonter les contradictions qui, sur la nature du miracle, séparent les points de vue du positiviste et du croyant : sans prétendre résoudre la question de fait de la réalité du miracle, indécidable parce que la solution qu’on peut y apporter dépend étroitement des présupposés de l’interprète, Jean Mesnard approche le phénomène par un biais nouveau, la connaissance approfondie du milieu dans lequel il s’est produit. Que le miracle soit une parole que Dieu adresse à l’homme ou à un groupe localement et historiquement déterminé, ou qu’il ne soit qu’une construction de l’imagination, une illusion, voire une hallucination, la seule manière de le comprendre est d’entrer dans le cœur et l’esprit du groupe humain qui l’a reçu et connu, à travers les pièces qui ont valeur de source incontestable. C’est l’objet de ce dossier du miracle et des commentaires qu’y apporte l’éditeur. Indépendamment de la nature du miracle de la Sainte-Épine lui-même, il me semble que cette démarche qui part de la connaissance historique et concrète des hommes et des documents pour s’élever aux problèmes les plus difficiles, sans se laisser entraîner par ses propres principes ni y renoncer, pourrait être le modèle de toute recherche pascalienne.

2La publication de ce tome III touche directement le CIBP, puisque Jean Mesnard a souhaité que le lancement se déroule successivement en deux hauts lieux pascaliens : Clermont-Ferrand d’abord, Paris ensuite. L’opération a été conduite par Catherine Dioury, qui a su coordonner au service de Pascal les interventions et les actions des éditions Desclée de Brouwer, le Centre National des Lettres, l’Institut National de l’Audio­visuel, le CIBP, le Centre régional de Documentation Pédagogique, la Ville de Clermont-Ferrand et du Conseil Régional. À Paris sont aussi intervenus le Groupe Hospitalier Cochin et le Cinéma Escurial Panorama. La manifestation clermontoise a eu lieu le mardi 5 mars 1991, à l’auditorium du CRDP, qui a déjà connu plusieurs manifestations pascaliennes, en présence de M. Béal, maître des lieux. En l’absence de Roger Quilliot, Mme. Élisabeth Fouillade, maire adjoint chargée des affaires culturelles, représentait la Ville. M. le Préfet Bernard Landouzy, Monseigneur Dardel, évêque de Clermont, et M. le doyen Chiroux pour le Conseil Régional honoraient aussi la manifestation de leur présence, ainsi que des personnalités de l’Université Blaise-Pascal. Les éditions Desclée de Brouwer étaient représentées par leur président, M. Michel Roussin, et par M. Jacques Deschanel, directeur littéraire. Enfin un solide groupe d’amis représentait le Centre International Blaise Pascal, parmi lesquels Thérèse Goyet, Philippe Sellier, Antony McKenna et bien d’autres. La séance a commencé par la projection privée du film de Rossellini sur Pascal, présentée par son dialoguiste, Jean-Dominique de La Rochefoucault, qui en a révélé quelques secrets, à commencer par le désarroi du cinéaste devant son sujet, un écrivain qui ne s’intéressait ni aux femmes ni à la politique… Les dernières minutes, dans lesquelles P. Arditi joue les ultimes moments de Blaise Pascal, serraient la gorge. Ensuite fut projetée la cassette vidéo réalisée par le CRDP sur Pascal, ses racines et ses attaches auvergnates, à partir du fonds documentaire conservé à Clermont-Ferrand, avec un commentaire présenté par Jean Mesnard : ce vidéogramme sera offert par le Conseil Régional à tous les lycées de la région, afin de familiariser les élèves avec leur illustre concitoyen, et leur révéler la richesse du fonds documentaire que recèle l’Auvergne. Enfin Jean Mesnard a présenté au public les origines, les intentions et la réalisation de son entreprise d’édition des œuvres de Pascal. Après cette séance très dense, l’assemblée a été reçue à l’Hôtel de Ville, où Mme. Fouillade a souligné l’attachement de la Ville pour Blaise Pascal, et le soutien qu’elle accorde depuis longtemps aux entreprises qui visent à répandre son souvenir. Le 12 mars, une cérémonie analogue réunissait les amis de Pascal au Cinéma Escurial Panorama, boulevard de Port-Royal, puis à la salle du Chœur des Religieuses de l’Hôpital Cochin, sous l’égide des éditions Desclée de Brouwer et de la Société des Amis de Port-Royal.

Professeur Jean Mesnard

Professeur Jean Mesnard

Thierry Vasseur, Desclée de Brouwer

3Une réception à la salle capitulaire à Port-Royal de Paris a clos ce lancement de la nouvelle édition des Œuvres complètes.

4La série des publications importantes n’est pourtant pas achevée, puisque la collection Garnier vient de reprendre l’édition des Pensées par Philippe Sellier, augmentée d’une importante introduction, et d’une annexe qui rend compte des découvertes récentes de Pol Ernst sur le manuscrit de Pascal (dont nos lecteurs trouveront dans le présent Courrier un autre aspect). Enfin, la thèse de Laurent Thirouin vient de sortir chez Vrin.

5À côté de ces publications pascaliennes, la vie du CIBP se poursuit. Voici en quelques mots les derniers événements marquants. Le premier est l’entrée au Conseil d’Administration de deux nouveaux venus, dont les compétences seront d’un grand secours pour le Centre. M. Dalet est actuellement Conservateur à la BMIU Section Lettres de Clermont-Ferrand : il connaît bien les problèmes posés par l’administration et la direction des centres de documentation et de recherche, puisqu’il s’est occupé du Centre Henri Pourrat, avec lequel le CIBP partage périodiquement un stand au Forum des Associations, sous le drapeau des « Écrivains d’Auvergne ». Voilà donc confirmé l’enracinement du CIBP dans son lieu naturel qu’est la BMIU. Autre nouveau membre : Antony McKenna, depuis peu professeur à Saint-Étienne ; il vient de prendre en main la direction de l’URAD 1348 du CNRS, qui fédère trois centres de recherches, l’Institut d’Études de la Renaissance et de l’Âge classique de l’Université de Lyon II et le Centre de Recherches sur la Réforme et la Contre-Réforme de l’Université Blaise Pascal ; le projet de cette équipe élargie est intitulé Traditions humanistes et idées religieuses aux XVIe et XVIIe siècles, il comporte des éditions critiques, des études sur la diffusion des textes et des idées philosophiques, religieuses, politiques et esthétiques ; plusieurs chercheurs de ce groupe seront aussi membres du CIBP. Comme centre d’information et de documentation, celui-ci a naturellement vocation à entretenir des relations avec cette URA et à lui apporter son soutien documentaire et technique pour ce qui touche Pascal.

6Autre fait encourageant : après avoir choisi il y a quelques années le patronyme de Blaise Pascal, l’Université Clermont II vient de se doter d’un symbole figuratif numérisé à son effigie. Les documents officiels de notre autorité de tutelle sont désormais placés sous le signe d’un Pascal composé de chiffres et de lettres, ce qui semble aller de soi pour une Université dont la vocation est à la fois littéraire et scientifique.

7Pour terminer d’un mot cette chronique déjà longue, il faut signaler que notre activité de recherche documentaire a eu pour la première fois un retentissement public. C’est en effet à l’occasion du dernier Prix Blaise Pascal, auquel le CIBP est régulièrement associé, qu’ont été présentées au public deux acquisitions marquantes de la Bibliothèque : un exemplaire de l’édition originale des Provinciales dans leur premier état, et une édition originale des Pensées de 1670 ayant appartenu à Hortense Mancini, nièce de Mazarin, avec une lettre de sa main. Ces deux œuvres ont été acquises par la Ville, avec l’aide de l’État. Le public réuni à l’occasion du Prix a pu les voir exposées dans la salle de réception de la Mairie. Le fonds pascalien clermontois s’enrichit toujours de pièces nouvelles et précieuses.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Professeur Jean Mesnard
Légende Thierry Vasseur, Desclée de Brouwer
URL http://ccibp.revues.org/docannexe/image/623/img-1.png
Fichier image/png, 319k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Descotes, « Chronique », Courrier du Centre international Blaise Pascal, 13 | 1991, 2-3.

Référence électronique

Dominique Descotes, « Chronique », Courrier du Centre international Blaise Pascal [En ligne], 13 | 1991, mis en ligne le 08 janvier 2016, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://ccibp.revues.org/623

Haut de page

Auteur

Dominique Descotes

CERHAC. Université Blaise Pascal

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Centre international Blaise Pascal

Haut de page
  • Logo Université Clermont Auvergne
  • Logo PUBP (Presses Universitaires Blaise Pascal)
  • Logo MSH Clermont-Ferrand
  • Logo IHRIM (Histoire des représentations et des Idées dans les Modernités)
  • Logo POLEN (Pôle éditorial numérique de l'Université Clermont Auvergne)
  • Logo BCU (Bibliothèque Clermont Université)
  • Revues.org