Navigation – Plan du site

L’accès aux Pensées de Pascal

Thérèse Goyet
p. 16-17

Entrées d’index

Mots-clés :

Pascal, Pensées
Haut de page

Texte intégral

Journées de réflexion

1Organisées par le Centre International Blaise Pascal à l’intention de la Mission académique à la Formation des Personnels de l’Éducation Nationale, cellule 5, ces journées seront consacrées au thème des problèmes et de leurs solutions pédagogiques.
Clermont-Ferrand – Centre Régional de Documentation Pédagogique 7-9 novembre 1984 et 13-15 mai 1985

Nouvelles actions : Pascal présent

2Les nouvelles actions mises en place dans les universités en fonction des missions académiques apportent à tout enseignant soucieux d’enrichir sa didactique et de l’adapter aux besoins nouveaux, des circonstances exceptionnellement favorables : l’effort individuel de renouvellement, qui reste toujours nécessaire, se trouve désormais pris en considération, et il rencontre la chance d’un approfondissement pluridisciplinaire et d’une concertation réfléchie. Pour les études littéraires notamment, l’incitation communautaire vient ajouter un encouragement à la lecture personnalisée qui est leur plus beau fruit, un bonheur de civilisation à tous les niveaux.

3Or nul écrivain plus que Pascal, qui affectionnait « le style naturel » pour l’expression des réalités les plus difficiles à saisir, ne se porte plus vivement à la rencontre de son lecteur. Ainsi malgré l’éloignement du temps, la différence des mœurs et le bouleversement des conceptions de l’existence, son œuvre inachevée, éloquente à la fois et énigmatique, s’ouvre par de nombreux accès. Une démarche efficace pour des professeurs confrontés chacun dans leur milieu aux dispersions du monde contemporain, consistera donc à placer le point d’intersection dans les profondeurs de l’homme Pascal, au point d’origine de ses choix personnels.

Le projet du CIBP

4Le Centre international Blaise Pascal de Clermont-Ferrand (abréviation CIBP), centre d’information et de documentation agréé par le CNRS, universitaire et municipal par sa constitution, se devait d’assumer sa situation géographique aux origines de Pascal par une particulière docilité à la nature des choses. Les journées de travail qu’il propose sur les Pensées ont pour première originalité de comporter deux sessions en dépendance l’une de l’autre : six mois environ seront pris comme espace d’expérience et de maturation par l’application à l’enseignement du second degré. Et cette modalité de la mise en œuvre imprimera aux débats eux-mêmes une autre originalité, à savoir le rapport constant et vivant entre une approche scientifique et une intention pédagogique.

5Dans la pratique, les deux sessions se distingueront par leurs structures différentes.

La première session

6La première session (novembre 1984) aura surtout une fonction de présentation et d’amorce. Le fond de connaissance scientifique y sera présenté par des exposés de synthèse. Des thèmes plus particuliers ouvriront des actions de pénétration qu’on pourrait appeler, s’il est permis de reprendre une expression de Pascal, « des chemins qui marchent ».

7Les présentations d’ensemble envisagées sont les suivantes :

  • La connaissance de l’homme Pascal, ouverture pour l’œuvre ;

  • La bibliographie pascalienne : son utilisation et le moyen de s’en passer.

  • Itinéraires à l’intérieur des Pensées.

Thèmes particuliers

  • « Disproportion de l’Homme » ou les deux Infinis : du discours scientifique au poème.

  • Le style en mouvement, ou genèse d’un fragment, par étude visuelle.

  • Clés pour le vocabulaire des Pensées.

  • La théologie des Pensées.

8Tous les exposés seront accompagnés de discussion. Par les affinités qui se dégageront entre les participants se construiront les équipes expérimentales d’enseignement chargées de présenter leurs rapports à la deuxième session.

La deuxième session

9Celle-ci pourrait s’appeler « chemins ouverts ». Le double point de vue, scientifique et pédagogique, s’y développera conjointement par des exposés sur des thèmes élus (pour leur utilité ou leur séduction), par les participants à la première session, et par le compte-rendu des expériences menées dans l’intervalle, selon ce qu’elles peuvent avoir de plus généralement utilisable. Le but ultime étant celui de la transmission vivante et du service à l’enseignement, les conclusions porteront sur les prolongements effectifs à envisager et la publication.

Perspectives

10Dans ce type inédit de colloque – scientifique et pédagogique à la fois – la difficulté sera grande d’apparier la solidité du savoir et les simplifications contraignantes de l’enseignement. Mais le risque a sa vertu stimulante, et la nécessité de faire confiance aux acteurs engage ceux-ci à trouver en eux-mêmes des ressources insoupçonnées. Les accès aux Pensées se révèleront certainement nombreux et divers et leur conquête sera le fruit d’un effort solidaire. Pour l’inspirer, oserons-nous dire que nous misons sur la contagion de l’énergie pascalienne ?

Conditions de travail et public

11L’outil de travail commun sera l’édition Lafuma des Œuvres complètes de Pascal aux éditions du Seuil.

12L’hospitalité du CRDP nous garantit d’excellentes conditions de confort. L’hébergement en commun dans un établissement d’enseignement peut être envisagé pour les personnes qui le souhaiteront, et nous chercherons les occasions de convivialité qui favorisent les contacts personnels. Il va de soi qu’une partie récréative (cinéma, théâtre ou concert) est en projet pour chaque session. La variété du public devrait aussi constituer un attrait pour ces journées. Elles sont instituées spécialement à l’intention des enseignants littéraires du second degré en activité dans l’Académie de Clermont, qui devront demander leur inscription, par l’intermédiaire de leur chef d’établissement, à l’inspecteur d’Académie chef de la Mission continue. Mais le CIBP invite aussi ses correspondants de tout lieu et de toute catégorie. Les philosophes, les historiens des sciences, et nos collègues scientifiques, nous apporteront un concours apprécié. Enfin nous accueillerons, dans la mesure des places disponibles, toutes les personnes qui s’intéressent aux Pensées de Pascal et désirent leur rayonnement.

13Les membres scientifiques du Conseil du CIBP Dominique Descotes, Gérard Ferreyrolles, Thérèse Goyet, Jean Mesnard, Philippe Sellier.

14Les participants qui n’appartiennent pas au personnel enseignant de l’Académie de Clermont sont priés de remplir le bulletin d’inscription et de l’envoyer au CIBP - Colloque sur les Pensées Bibliothèque, 1 Boulevard Lafayette F 63000 CLERMONT-FERRAND

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Thérèse Goyet, « L’accès aux Pensées de Pascal », Courrier du Centre international Blaise Pascal, 5 | 1983, 16-17.

Référence électronique

Thérèse Goyet, « L’accès aux Pensées de Pascal », Courrier du Centre international Blaise Pascal [En ligne], 5 | 1983, mis en ligne le 26 novembre 2015, consulté le 29 mai 2017. URL : http://ccibp.revues.org/421 ; DOI : 10.4000/ccibp.421

Haut de page

Auteur

Thérèse Goyet

Professeur à l’Université II de Clermont-Ferrand

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Centre international Blaise Pascal

Haut de page
  • Logo Université Clermont Auvergne
  • Logo PUBP (Presses Universitaires Blaise Pascal)
  • Logo MSH Clermont-Ferrand
  • Logo IHRIM (Histoire des représentations et des Idées dans les Modernités)
  • Logo POLEN (Pôle éditorial numérique de l'Université Clermont Auvergne)
  • Logo BCU (Bibliothèque Clermont Université)
  • Revues.org