Navigation – Plan du site
Chroniques

Nouvelles pascaliennes

Dominique Descotes
p. 39-46

Texte intégral

Pascal chez les jésuites

1Le 5 février 2011 a eu lieu, à la Faculté des jésuites de Paris (Centre Sèvres), une journée d’étude consacrée à Pascal qui a réuni des spécialistes de philosophie et de théologie autour des questions du pessimisme de Pascal, des fins qu’il s’assignait lorsqu’il écrivit les Pensées, et des rapports entre le cœur et la raison dans l’apologétique.

2Les exposés proposés étaient prononcés par A. Cugno, sur L’homme esclave : la vision de l’homme, M. Fédou, Liberté et grâce chez Pascal, J.-C de Nadaï, Jésus-Christ ou l’homme vrai selon Pascal, G. Ferreyrolles, sur Pascal et les règles de la polémique chrétienne, H. Michon, Le cœur : le Mémorial, un écrit mystique de Pascal ? ; Après quoi une table ronde conduite par B. Sève et L. Devillairs a discuté la question Sommes-nous persuadés par Pascal aujourd’hui ?

Annonce de colloque : « Pascal et l’infini »

328 et 29 mars 2012 à Clermont-Ferrand.
Organisé par le Centre International Blaise Pascal et le Centre d’Études sur les réformes, l’Humanisme et l’Age Classique (UMR 5037), ce colloque aura lieu à Clermont-Ferrand, à la Maison des Sciences de l’Homme le 28-29 mars 2012.

Organisation : Hubert Aupetit et Dominique Descotes

4Qu’est-ce que l’infini ? Tout à la fois un objet mathématique, une réalité physique, une idée métaphysique, une image poétique ? Avec le passage du monde fini des Anciens à l’univers infini des modernes, avec la diffusion de la culture mathématique moderne de l’infini, on aurait pu penser la notion toute entière arraisonnée à la réflexion scientifique. Il n’en est rien. D’une part, elle continue de poser des questions aux mathématiciens et aux physiciens, d’autre part elle n’en pose peut-être plus assez aux littéraires et aux philosophes.

5Par son caractère interdisciplinaire, qui réunit arithmétique, géométrie, physique mécanique, spéculation philosophique, théologique et religieuse, mais aussi poétique de l’infinité, l’œuvre de Pascal nous fournit un point de départ idéal pour aborder les différents aspects de l’idée de l’infini et pour éprouver les parentés et les influences réciproques des différents domaines dans lesquels elle apparaît.

6Il nous a paru utile de réunir des spécialistes de différentes disciplines afin de présenter les usages qu’en ont fait les penseurs du XVIIe siècle dans tous les domaines. En confrontant leurs points de vue, nous espérons soulever, ne serait-ce que temporairement, certaines œillères disciplinaires et permettre à chacun de faire meilleur usage d’une notion qu’on finit par utiliser comme si elle allait de soi.

7L’intérêt du colloque sera de considérer l’infini non pas seulement comme concept philosophique ou scientifique, mais de l’envisager aussi comme substance donnant lieu à la création scientifique, littéraire, voire poétique. Nous centrerons la réflexion sur Pascal, et en nous appuyant sur son œuvre, comme centre et point de départ, pour une réflexion commune qui pourra prendre en compte certains écrivains et philosophes majeurs à l’époque classique. Mais nous ne nous interdirons pas de relier cette réflexion aux problèmes soulevés par l’infini lors de la « crise des fondements des mathématiques » (XIXe-début XXe siècles).

8Les personnes intéressées par ce colloque peuvent demander les renseignements qui leur sont nécessaires en écrivant à
Dominique descotes,
Cerhac,
Maison des Sciences de l’homme, 4 rue Ledru,
63 000 Clermont-Ferrand
dominique.descotes@univ-bpclermont.fr

Colloque « Relire l’apologie de Pascal » de la Société des Amis de Port-Royal (2012, 350e anniversaire de la mort de Pascal)

9« Je n’entends pas que vous soumettiez votre créance à moi sans raison, et ne prétends point vous assujettir avec tyrannie. Je ne prétends point aussi vous rendre raison de toutes choses » (S. 182.)

10La mort de Pascal, le 19 août 1662, laisse définitivement inachevé le projet d’apologie auquel son auteur avait consacré ses dernières forces. Quelque huit cents fragments textuels témoignent depuis de ce qu’Etienne Périer désignait comme le « dessein qu’avait M. Pascal de travailler sur la religion ». Or, comme la prudence des éditeurs successifs le montre, les « Pensées » de Pascal ne recouvrent pas exactement son projet d’apologie. Cependant, les vingt-sept dossiers que Pascal avait dotés d’un titre vers juin 1658 développaient bien une intense méditation sur l’acte de croire après l’expérience de la nuit de feu relatée par le Mémorial de 1654. C’est pourquoi la Société des Amis de Port-Royal a choisi, pour célébrer le 350e anniversaire de la mort de Pascal, de consacrer son colloque d’automne 2012 à une relecture attentive de l’apologie pascalienne telle que les actuelles éditions « objectives » des Pensées nous permettent de la considérer et telle que nos connaissances actuelles nous permettent de la reconsidérer. Car si Pascal écrit dans un contexte offensif de réaffirmation du catholicisme et d’intransigeance doctrinale, il se distingue de la tradition apologétique autant par sa pratique que par ses ambitions d’apologiste de la religion chrétienne. Pour lutter contre l’indifférence religieuse, Pascal a choisi en effet des voies nouvelles. Refusant la pétition de principe qui consiste à poser la religion comme vraie avant de démontrer cette vérité, récusant la validité des preuves traditionnelles de l’existence de Dieu comme l’efficacité des arguments finalistes, Pascal procède à un renversement radical de perspective quant à la nature et au processus de l’acte de foi. L’originalité de l’entreprise fait sa grande force : fondée sur une anthropologie précédant toute théologie, l’apologie pascalienne déploie, en un puissant diptyque argumentatif, le spectacle du défaut et de la nécessité de la religion chrétienne. Cette puissance dialectique fascine les esprits ; elle ne dissimule pas aujourd’hui les difficultés que ses avancées font naître.

11C’est en particulier au regard de l’état actuel de l’apologétique que les nœuds et les points d’achoppement du projet pascalien apparaissent le plus clairement. Ce sont aussi ces lieux où l’apologie apparaît falsifiable que le présent colloque entend explorer. Il sera ainsi possible de creuser les lignes de faille de l’anthropologie pascalienne parmi lesquelles on pourra envisager la valeur explicative hypertrophiée conférée au péché originel, mystère qui rend la condition humaine « concevable » dans sa misère et sa grandeur, dans ses « contrariétés » ; l’extension très large herméneutique du « divertissement » ; la conception du « moi » ; le rôle de l’habitude, de la « machine », dans l’accès à la foi. Il sera sans doute fructueux encore de reprendre l’examen des preuves de la religion chrétienne, rendue raisonnable et aimable au prix du dénigrement de la philosophie et d’une nécessaire abdication de la raison devant la Révélation ; de s’interroger dans ce cadre sur l’information dont Pascal témoigne sur l’histoire de la philosophie ainsi que sur la priorité qu’il donne à volonté sur l’intelligence pour accéder à la foi. Dans ce cadre, on pourra encore mener une enquête sur le statut des païens et examiner les moyens et les fins de la disqualification, dans le projet d’apologie, des autres religions (le judaïsme mais aussi l’Islam). Il faudra alors questionner la conception pascalienne de l’histoire ainsi que le privilège donné par le théologien aux preuves historiques et incertaines (statut des témoignages et des Ecritures en particulier et, en leur sein, des prophéties, mais aussi perpétuité de l’Église) sur les preuves rationnelles et vraies en matière de religion. Enfin, on pourra mettre en débat les points particuliers d’une théologie occupée en son centre par la figure du Christ médiateur, développée dans la vraisemblance où nous laisse le Dieu caché inaccessible aux sens comme à la raison et seulement sensible au cœur. Ce sera alors sans doute le moment d’interroger le rapport de Pascal à la fois à saint Augustin et aux positions adoptées par le Concile de Trente.

12L’objet du colloque ne sera pas de passer les approximations historiques de l’apologie pascalienne au crible de la science actuelle, ni d’en corriger les erreurs factuelles, mais bien de dégager, en examinant ce par quoi elle nous convainc moins aujourd’hui, ce qui faisait d’elle une œuvre absolument singulière. Confronter l’apologie pascalienne à l’évolution de la réflexion théologique sur les fondements de l’adhésion au christianisme permettra de sonder sa fermeté et sa cohérence d’objet intellectuel avec les instruments de lecture dont nous disposons aujourd’hui. Eclairer à la fois la puissance et les faiblesses de l’argumentation et de l’information dont disposait Pascal, c’est en effet chercher comment lire aujourd’hui les arguments du projet d’apologie pascalienne : leur donner un sens à leurs points d’achoppement mêmes. En cernant la fragilité philosophique de certains raisonnements, la faiblesse théologique de certains arguments, et les limites historiques de certaines affirmations, on cherchera à mieux percevoir encore l’originalité et la force du projet d’apologie pascalienne. L’on pourra ainsi espérer contribuer à « ôter les obstacles » (S. 45) qui pourraient réduire l’accès aux Pensés trois cent cinquante ans après leur mise au jour.

13Renseignements :
Delphine Reguig (delphine.reguig@paris-sorbonne.fr)
Amélie de Chaisemartin (dechaise@clipper.ens.fr)

Décès de Jean Fau, Président de l’association des Amis du Centre International Blaise Pascal

14Alors que le présent Courrier était achevé et communiqué à l’imprimeur, notre ami Jean Fau, président de l’association des Amis et Correspondants du CIBP, est décédé le 6 septembre 2011, d’un cancer du pancréas qui l’a emporté très rapidement.

15Tous les pascalisants n’ont pas connu personnellement le président de notre association d’amis et de correspondants du Centre International Blaise Pascal : par la nature de notre réseau, nos membres sont pour la plupart trop éloignés de Clermont pour pouvoir assister à nos assemblées générales, autrement que par l’entremise d’une procuration. Cette disparition ne peut pourtant qu’affecter profondément les amis du CIBP. Ceux d’entre nous qui ont pu fréquenter personnellement Jean Fau connaissaient ses qualités humaines, à commencer par sa gentillesse personnelle, qui faisait des contacts pascaliens et des réunions du « comité d’agitation » qu’il présidait avec une constante bonne humeur, des moments au cours desquels les discussions étaient toujours souriantes et agréables, même et surtout lorsqu’il s’agissait d’organiser, parfois laborieusement, des manifestations à la mémoire de Pascal. Son autorité aimable lui permettait de diriger les débats avec fermeté, toujours d’une manière qui soutenait l’enthousiasme des participants. Son propre goût de l’action concrète lui permettait aussi d’assurer le lien entre les chercheurs universitaires et les amis de Pascal issus de la « société civile ». Les pascalisants qui ont pu profiter des colloques, des journées d’études, des spectacles ou des présentations publiques des travaux du CIBP, ont pu apprécier l’attitude d’honnête homme de notre siècle qu’il savait adopter en toutes circonstances. Il faut ajouter que jamais le petit collectif qu’il réunissait périodiquement pour mettre au point les manifestations n’aurait pu se réunir avec régularité toutes ces dernières années, si Jean Fau n’avait pas été toujours disponible pour rappeler aux uns et aux autres leur engagement au service de Pascal, en des termes qui faisaient à tous un plaisir de répondre à ses appels (ou rappels).

16J’ai personnellement eu la chance de pouvoir faire connaître à Jean Fau le site de Port-Royal des Champs, à l’occasion d’une expédition organisée pour les étudiants de la Faculté des Lettres de Clermont, au cours de laquelle nous avons pu évoquer amplement la mémoire des Pascal. Je n’ai pas perdu le souvenir de l’enthousiasme avec lequel il a découvert ces lieux de mémoire. Je conserve aussi le souvenir des conversations pascaliennes que nous avons eues ces dernières années. Jean Fau portait à la vie et à l’œuvre de Pascal un intérêt qui lui était tout à fait personnel : cet ingénieur CNAM avait reconnu chez l’inventeur de la machine arithmétique et l’organisateur des carrosses à cinq sols, des préoccupations qui annonçaient celles d’aujourd’hui sur la « démarche qualité », à laquelle il avait consacré un livre. À plusieurs reprises, il a donné des conférences sur la conception et la gestion de l’entreprise des carrosses parisiens, pour souligner ce qu’elles avaient de novateur et de prophétique.

17Nous ne sommes pas les seuls à perdre en la personne de Jean Fau un ami précieux. Son engagement au sein de plusieurs organisations et associations, à l’Académie de Clermont, aux activités de laquelle il participait avec assiduité, laissera un vif souvenir, mais aussi un grand manque dans le milieu clermontois.

18Nous nous sommes joints à la peine de la famille de Jean Fau par l’envoi d’une gerbe à ses funérailles, qui ont eu lieu à Dax, au nom de tous les pascalisants. Un message transmettait à Madame Fau et à sa famille nos condoléances. Le CIBP rendra à cet ami l’hommage qu’il mérite lors de notre prochaine manifestation, le colloque sur Pascal et l’infini, qui aura lieu au mois de mars 2012.

Haut de page

Bibliographie

Année 2009 (rappel et compléments)

bartoli Silvana, Le vite di Jacqueline Pascal, Firenze, Leo S. Olschki, 2009.

besançon Alain, « L’angoisse dans la relation de Pascal à son Dieu », Les Pensées de Pascal : interprètes et éditeurs en débat, Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 93, n° 1, janvier-mars 2009, Paris Vrin, 2009, p. 3-11.

boarini Serge (dir.), La casuistique classique : genèse, formes, devenir, Publications de l’université de Saint-Etienne, 2009.

boarini Serge, « Herméneutique du cas : dire le cas », in BOARINI Serge (dir.), La casuistique classique : genèse, formes, devenir, Presses Universitaires de Saint-Etienne, 2009, p. 147-171.

bord André, Jacqueline Pascal. Biographie, Perpignan, Tempora, Éditions du Jubilé, 2009.

bouchilloux Hélène, « Donner raison au vrai christianisme », Les Pensées de Pascal : interprètes et éditeurs en débat, Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 93, n° 1, janvier-mars 2009, Paris Vrin, 2009, p. 69-84.

brémondy François, « Apologie de l’édition de Francis Kaplan », Les Pensées de Pascal : interprètes et éditeurs en débat, Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 93, n° 1, janvier-mars 2009, Paris Vrin, 2009, p. 83-144.

carena Carlo, « Filologia ed etica nelle Lettere Provinciali », in ROMEO Maria Vita (dir.), Le « Provinciali » oggi. Atti delle giornate Pascal 2007, Catane, C. U. E. C. M., 2009, p. 21-32.

chiron Yves, Pascal. Biographie, Tempora, Paris, Editions du Jubilé, 2009.

Courrier du Centre International Blaise Pascal, n° 31, Clermont-Ferrand, 2009.

descotes Dominique, « Sur les figures dans quelques traités scientifiques du XVIIe siècle », in COUTON Marie, FERNANDES Isabelle, JÉRÉMIE Christian et VÉNUAT Monique (dir.), Pouvoirs de l’image aux XVe, XVIe et XVIIe siècles. Pour un nouvel éclairage sur la pratique des Lettres à la Renaissance, C.E.R.H.A.C., Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2009, p. 511-575.

descotes Dominique, « La mesa a punto dell’ordine nei frammenti di Pascal », in ROMEO Maria Vita (dir.), Le « Provinciali » oggi. Atti delle giornate Pascal 2007, Catane, C. U. E. C. M., 2009, p. 33-45.

deslouis Emmanuel et DERRIEN Loïc, « La découverte de la pression atmosphérique », Science et Vie junior, n° 244, janvier 2010, p. 64-69 (bande dessinée).

devillairs Laurence, « L’homme image de Dieu. Interprétations augustiniennes (Descartes, Pascal, Fénelon) », Archives de philosophie, tome 72-2, avril-juin 2009, p. 293-315.

enthoven Raphaël (dir.), ferreyrolles Gérard, cléro Jean-Pierre, thirouin Laurent, carraud Vincent, lazzeri Christian, Pascal ou les intermittences de la raison, Paris, Perrin/France Culture, 2009.

ferreyrolles Gérard, « Le Provinciali nella tradizione della polemiqua cristiana », in ROMEO Maria Vita (dir.), Le « Provinciali » oggi. Atti delle giornate Pascal 2007, Catane, C. U. E. C. M., 2009, p. 47-72.

ferreyrolles Gérard, « Pascal et les adversaires de l’Église », in Servet P. et M.-H. Servet (dir.), Polémiques en tous genres, Cahiers du GADGES, n° 7, Université Jean Moulin, Genève, diffusion Droz, 2009, p. 191-212.

ferreyrolles Gérard, « Éthique et polémique en christianisme : le cas des Provinciales », in J.-C. Darmon et p. Desan (dir.), Pensée morale et genres littéraires, Paris, P. U. F., 2009, p. 63-80.

gatti Roberto, « Il problema della giustizia in Pascal : un confronto tra le Provinciali e i Pensieri », in ROMEO Maria Vita (dir.), Le « Provinciali » oggi. Atti delle giornate Pascal 2007, Catane, C. U. E. C. M., 2009, p. 73-107.

gouverneur Sophie, « Les Provinciales et la doctrine des équivoques à l’épreuve de la politique », XVIIe siècle, n° 242, 2009, p. 149-158.

harrington Thomas More, « Justice et jugement selon Pascal », Cahiers d’histoire des littératures romanes, Universitätverlag, Winter, Heidelberg, 2009, p. 61-69.

hunter Michael, Boyle between God and science, New Haven and London, Yale University Press, 2009.

jarnet Raymond, « Lire les Pensées de Pascal dans l’ordre ou dans le désordre ? », La lettre et l’esprit, Bulletin de la Société des Roseaux pensants, mars 2009, p. 4-14.

jouslin Olivier, « Pour une approche contextualisée des Provinciales (1655-1659) », in Polémiques en tous genres, Cahiers du GADGES, n° 7, Genève, Droz, 2009, p. 171-189.

kaplan Francis, « La pensée des deux infinis », Les Pensées de Pascal : interprètes et éditeurs en débat, Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 93, n° 1, janvier-mars 2009, Paris, Vrin, 2009, p. 13-22.

khoma Oleg, « Les Pensées et l’herméneutique : la signification philosophique de la nouvelle apologétique de Pascal », in PASCAL Blaise, Pensées [en ukrainien], tr. d’A. Perepadia et O. Khoma, Kiev, L’esprit et la lettre, 2009, p. 395–407.

khoma Oleg, « Les motifs cartésiens dans l’œuvre de Pascal : le problème des fondements de la connaissance » [en ukrainien], Philosophska Doumka, 5, 2009, p. 141-164.

« La traduction des Pensées de Pascal en ukrainien », Courrier du Centre International Blaise Pascal, n° 31, Clermont-Ferrand, 2009, p. 4-5.

le guern Michel, « Pascal, Arnauld et les casuistes », in BOARINI Serge (dir.), La casuistique classique : genèse, formes, devenir, Publications de l’université de Saint-Étienne, 2009, p. 115-122.

lesaulnier Jean, « M. de Saint-Gilles e le Provinciali », in ROMEO Maria Vita (dir.), Le « Provinciali » oggi. Atti delle giornate Pascal 2007, Catane, C. U. E. C. M., 2009, p. 109-130.

Les Pensées de Pascal : interprètes et éditeurs en débat, Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 93, n° 1, janvier-mars 2009, Paris, Vrin, 2009.

lissa Giuseppe, « L’eclisse del peccato originale : rischion antropologico », in ROMEO Maria Vita (dir.), Le « Provinciali » oggi. Atti delle giornate Pascal 2007, Catane, C. U. E. C. M., 2009, p. 131-204.

magnard Pierre, « D’étincelles en parataxes », Les Pensées de Pascal : interprètes et éditeurs en débat, Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 93, n° 1, janvier-mars 2009, Paris, Vrin, 2009, p. 23-33.

marquet Jean-François, « Point, centre et milieu chez Pascal », Les Pensées de Pascal : interprètes et éditeurs en débat, Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 93, n° 1, janvier-mars 2009, Paris, Vrin, 2009, p. 35-46.

merker Claude, « Pascal et la Dimension d’un solide formé par le moyen d’une spirale autour d’un cône », Courrier du Centre International Blaise Pascal, n° 31, Clermont-Ferrand, 2009, p. 6-16.

michon Hélène, « Les raisons du cœur », Les Pensées de Pascal : interprètes et éditeurs en débat, Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 93, n° 1, janvier-mars 2009, Paris, Vrin, 2009, p. 47-58.

parolini Rocco, « La tentazione del potere politico. Un percorso tra Pascal, Dostoevskij e Ratzinger », in ROMEO Maria Vita (dir.), Le « Provinciali » oggi. Atti delle giornate Pascal 2007, Catane, C. U. E. C. M., 2009, p. 205-216.

pascal Blaise, ARNAULD Antoine, DE NONANCOURT François, Géométries de Port-Royal, éd. D. Descotes, Paris, Champion, 2009.

pascal Blaise, Pensées en ukrainien, tr. d’A. Perepadia et O. Khoma, Kiev, L’esprit et la lettre, 2009.

pascal Blaise. Textes choisis et présentés par Philippe Sellier, Bibliothèque Essais, Paris, Seuil, 2009.

pascal Blaise, Pensées (liasses II à VIII). Lu par Didier Sandre, CD, Gallimard, 2009.

pascal Blaise, Trois discours sur la condition des Grands, éd. M. Escola, Mille et une nuits, Arthème Fayard, 2009.

pascal Blaise, Une pensée par jour, Paris, Mediaspaul, 2009.

pavlovits Tamás, « Admiration, Fear, and Infinity in Pascal’s Thinking », in Philosophy Begins in Wonder. An Introduction to Early Modern Philosophy, Theology and Science, Michael Funk Deckard, Peter Losonczi (dir.), Eugene (Oregon), Pickwick Publication, 2009, p. 119-127.

perepadia A. et khoma O., « Blaise Pascal, Les Pensées » [extraits de traduction juxtalinéaire en ukrainien], Philosophska Doumka, 5, 2009, p. 114-139.

pérez andreo Bernardo, « Agnosticisme et religion chez Pascal et chez Hume », Les Pensées de Pascal : interprètes et éditeurs en débat, Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 93, n° 1, janvier-mars 2009, Paris, Vrin, 2009, p. 47-67.

pérouse Marie, L’invention des Pensées de Pascal. Les éditions de Port-Royal (1670-1678), Paris, Champion, 2009.

romeo Maria Vita, Il re di concupiscenza. Saggio su Pascal etico-politico, Presentazione di Carmelo Vigna, Milano, Vita e pensiero, 2009.

romeo Maria Vita (dir.), Le « Provinciali » oggi. Atti delle giornate Pascal 2007, Catane, C. U. E. C. M., 2009.

romeo Maria Vita, « Il messaggio cristiano di un pensatore moderno », in ROMEO Maria Vita (dir.), Le « Provinciali » oggi. Atti delle giornate Pascal 2007, Catane, C. U. E. C. M., 2009, p. 7-18.

romeo Maria Vita, « Calunnia e menzogna nelle Lettere Provinviali », in ROMEO Maria Vita (dir.), Le « Provinciali » oggi. Atti delle giornate Pascal 2007, Catane, C. U. E. C. M., 2009, p. 217-235.

sellier Philippe, « Indications d’ordre et dossiers pascaliens », Les Pensées de Pascal : interprètes et éditeurs en débat, Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 93, n° 1, janvier-mars 2009, Paris, Vrin, 2009, p. 145-154.

sellier Philippe, « Le Saint Augustin de Pascal », Rivista di storia e letteratura religiosa, Firenze, L. S. Olschki, 2009, p. 359-371.

« Septième compte rendu du séminaire sur les Pensées de Pascal », Courrier du Centre International Blaise Pascal, n° 31, Clermont-Ferrand, 2009, p. 17-38.

shiokawa Tetsuya (dir.), Littérature et christianisme en France, Research project report, University of Tokyo, Mars 2009.

shiokawa Tetsuya, « Traduction et interprétation : à propos du nez de Cléopâtre », in shiokawa Tetsuya (dir.), Littérature et christianisme en France, Research project report, University of Tokyo, Mars 2009, p. 51-59.

shiokawa Tetsuya, « La place de l’apologétique dans les Pensées », in SHIOKAWA Tetsuya (dir.), Littérature et christianisme en France, Research project report, University of Tokyo, Mars 2009, p. 61-73.

shiokawa Tetsuya, « Quod bellum firmavit, pax ficta non auferat : de la campagne des Provinciales aux événements de mai 68 », in SHIOKAWA Tetsuya (dir.), Littérature et christianisme en France, Research project report, University of Tokyo, Mars 2009, p. 75-90.

shiokawa Tetsuya, « Pascal adversaire de Robert Challe dans les Difficultés sur la religion proposées au Père Malebranche », in SHIOKAWA Tetsuya (dir.), Littérature et christianisme en France, Research project report, University of Tokyo, Mars 2009, p. 91-10.

siouffi Olivier, « Pouvoir des mots et émotions publiques au XVIIe siècle : réflexions à partir de Pascal », in Les émotions et leurs langages à l'âge classique, Littératures classiques, n° 68, Paris, Champion, été 2009, p. 117-130.

thirouin Laurent, « Deux visions de Port-Royal : Sainte-Beuve et Bremond », in Histoire et littérature chez Henri Bremond, éd. Jérôme Millon, 2009, p. 61-101.

weaver F. Ellen, Le domaine de Port-Royal. Histoire documentaire, 1669-1710, Paris, Nolin, 2009.

Année 2010

adorno Paolo Francesco, Pascal, Paris, Perrin, 2010.

adorno Paolo Francesco, La discipline de l’amour, Pascal, Port-Royal et la politique, Paris, Kimé, 2010.

barbé-petit Françoise, Marguerite Duras au risque de la philosophie : Pascal, Rousseau, Diderot, Kierkegaard, Lévinas, Paris, Kimé, 2010.

bernier Jean, La critique du Pentateuque de Hobbes à Calmet, Paris, Champion, 2010.

bischoff Jean-Louis, Les spécificités de l'humanisme pascalien, Paris, L'Harmattan, 2011.

bjørnstad Hall, Créature sans créateur. Pour une anthropologie baroque dans les Pensées de Pascal, Éditions du CIERL, Québec, Presses de l’Université de Laval, 2010.

bouchilloux Hélène, « L’apologétique pascalienne : la raison comme juge », in brucker Nicolas (dir.), Apologétique 1650-1802. La nature et la grâce, Berne, Peter Lang, 2010, p. 41-53.

bourgeois Muriel, « Visages du rire dans les Pensées » in Dagen J. et Barrovecchio A.-S. (dir.), Le rire ou le modèle ? Le dilemme du moraliste, Paris, Champion, 2010, p. 391-408.

bove Laurent, Vauvenargues ou le séditieux. Entre Pascal et Spinoza. Une philosophie pour la seconde nature, Paris, Champion, 2010.

brucker Nicolas (dir.), Apologétique 1650-1802. La nature et la grâce, Berne, Peter Lang, 2010.

carraud Vincent, L’invention du moi, Paris, Presses Universitaires de France, 2010.

delbos Victor, Descartes Pascal, Houilles, Éditions Manucius, 2010.

descotes Dominique, « An unknown mathematical manuscript by Blaise Pascal », Historia mathematica, vol. 37, 3, Août 2010, p. 503-534.

descotes Dominique, « Pascal mathématicien et les esprits forts », in La littérature philosophique clandestine et les sciences, La Lettre clandestine, n° 18, P.U.P.S., 2010, p. 89-132.

devillairs Laurence, « La voie d’une apologétique rationaliste. De Descartes à Fénelon », in brucker Nicolas (dir.), Apologétique 1650-1802. La nature et la grâce, Berne, Peter Lang, 2010, p. 85-105.

duboucher Georges, Port-Royal et la médecine, Paris, Nolin, 2010.

ferreyrolles Gérard, « Saint Thomas et Pascal : les règles de la polémique chrétienne », in Séries et variations. Études littéraires offertes à Sylvain Menant, Paris, P.U.P.S, 2010, p. 687-703.

frigo Alberto, « Blaise Pascal et les « membres pensants » : penser l’Église, régler l’amour », Courrier du Centre International Blaise Pascal, n° 32, 2010, p. 56-60.

gatti Roberto, Politica e trascenza, Saggio su Pascal, Roma, Edizioni Studium, 2010.

genet Claude, Blaise Pascal : des mathématiques à la mystique, Paris, Salvator, 2011.

gibert Pierre, L’invention critique de la Bible, XVe-XVIIIe siècle, Paris, NRF, Gallimard, 2010.

grasset Bernard, « Regard littéraire sur Pascal : André Suarès », Revue d’éthique et de théologie morale, Cerf, n° 259, 2010, p. 89-103.

grasset Bernard, Vers une pensée biblique, Nice, Ovadia, 2010.

grasset Bernard, « Pascal et le feu du mystère », in Le feu, Thauma, Revue de philosophie et de poésie, n° 7, 2010, p. 421-428.

icard Simon, « Éloge de la folie et désaveu de la raison dans les Pensées de Pascal », XVIIe siècle, n° 247, avril 2010, p. 235-245.

icard Simon, Port-Royal et saint Bernard de Clairvaux (1608-1709). Saint-Cyran, Jansénius, Arnauld, Pascal, Nicole, Angélique de Saint-Jean, Paris, Champion, 2010.

justens Daniel « La mathématique des paris », Tangente, n° 136, septembre-octobre 2010, p. 8-10.

le noxaïc Armand et LAUGINIE Pierre, « Reconstitution de l’expérience des liqueurs de Blaise Pascal », Courrier du Centre International Blaise Pascal, n° 32, 2010, p. 48-55.

Le Pascal des philosophes (1), Les études philosophiques, n° 4, Paris, P.U.F., 2010.

mckenna Antony, « Le dilemme de l’apologétique au XVIIIe siècle », in BRUCKER Nicolas (dir.), Apologétique 1650-1802. La nature et la grâce, Berne, Peter Lang, 2010, p. 9-20.

meessen Yves, « La grâce suffisante qui ne suffit pas : une ironie pascalienne », in brucker Nicolas (dir.), Apologétique 1650-1802. La nature et la grâce, Berne, Peter Lang, 2010, p. 55-69.

mesnard Jean, « Mythe janséniste et mythe jésuitique dans l’Europe d’après la Réforme », in Le jansénisme et l’Europe, Biblio 17, n° 188, Narr Verlag, 2010, p. 305-324.

mesnard Jean, « Voltaire et Chateaubriand arbitres successifs de la destinée posthume de Pascal », in Séries et variations. Etudes littéraires offertes à Sylvain Menant, Paris, P.U.P.S., 2010, p. 267-284.

michon Hélène, « Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, non des philosophes et des savants : la distinction pascalienne à l’épreuve du temps », in BRUCKER Nicolas (dir.), Apologétique 1650-1802. La nature et la grâce, Berne, Peter Lang, 2010, p. 71-83.

monasterio Carmen, « Pascal ante el misterio de la gracia », Scripta theologica, vol. 42, 2010, p. 9-29.

pascal Blaise, Pensées, opuscules et lettres, éd. de Philippe Sellier, Paris, Garnier, 2010.

pascal Blaise, Les Provinciales, opuscules et lettres, éd. de L. Cognet et G. Ferreyrolles, Paris, Garnier, 2010.

paunoiu Augustin, « Pascal sau pariul credintei în modernitate », Lumina de duminica, 11 julie 2010, p. 12-13.

pascal Blaise, Les Provinciales, éd. L. Cognet et G. Ferreyrolles, Paris, Classiques Garnier, 2010.

pavlovits Tamás, « Imagination et contemplation ou le bon usage de l'imagination selon Pascal », Philonsorbonne, n° 4, 2009-2010, p. 123-152 (http://edph.univ-paris1.fr/phs.html).

pavlovits Tamás, Blaise Pascal, a természettudománytól a vallási apológiáig, (Blaise Pascal, de la science à l'apologétique), Attraktor, Gödöllö, 2010.

pop Calin Cristian, « La connaissance claire-obscure de Dieu chez Pascal », Studia Universitatis Babes-Bolyai, Theologia orthodoxa, n° 1, 2010, p. 273-280.

pop Calin Cristian, « Le pari pascalien comme mode d'être. Des mathématiques à la phénoménologie », Philosphia, Studia Universitatis Babes-Bolyai, n° 2, 2010, p. 85-108.

pezzino Giuseppe, « Etica e politica nelle Provinciali », Quaderni leif, n° 5, 2010, p. 81-98.

proust Gilles, « Les copies des Pensées », Courrier du Centre International Blaise Pascal, n° 32, 2010, p. 4-55.

romeo Maria Vita, « Legge e coscienza morale nelle Provinciali », Quaderni leif, n° 5, 2010, p. 61-80.

rougier Louis, De Torricelli à Pascal, Introduction, notes et bibliographie par Simone Mazauric, Cahier spécial de la revue Philosophia Scientiae 14-2, Paris, Kimé, novembre 2010.

de saint-germain Charles-Éric, « Grâce et liberté. Le débat de Pascal avec les molinistes et les protestants et la défense de l’augustinisme », in brucker Nicolas (dir.), Apologétique 1650-1802. La nature et la grâce, Berne, Peter Lang, 2010, p. 23-40.

thirouin Laurent, « Éclats de rire pascaliens » in Dagen J. et Barrovecchio A.-S. (dir.), Le rire ou le modèle ? Le dilemme du moraliste, Paris, Champion, 2010, p. 363-390.

voltaire, Lettres philosophiques, éd. O. Ferret et A. McKenna, Paris, Garnier, 2010.

Année 2011

arnauld Antoine et nicole Pierre, La logique ou l'art de penser, éd. Dominique Descotes, Paris, Champion, 2011.

aupetit Hubert, « Démystification de l'infini et poétique de l'absurde », in devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 229-245.

bosco Domenico, « Philosophie et anti-philosophie à Port-Royal », in devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 77-94.

bouchilloux Hélène, « Port-Royal et la philosophie moderne : les mots et les choses », in devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 247-261.

descotes Dominique, « Un théorème géométrique parmi les Pensées de Pascal », Pour la science, n° 400, février 2011, p. 94-97.

descotes Dominique, « Port-Royal et la philosophie des mathématiques », devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 211-228.

devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011.

devillairs Laurence, « L'homme image de Dieu. Interprétations augustiniennes : Descartes, Pascal, Fénelon », in devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 57-75.

ferreyrolles Gérard, « La preuve et l’épreuve : statut pascalien de l’expérience », in O. Leplâtre (dir.), L’esprit des lettres, Mélanges offerts à Jean-Pierre Landry, Cahiers du Gadges, n° 8, Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3, 2011, p. 213-231.

grande Nathalie, Le rire galant. Usages du comique dans les fictions narratives de la seconde moitié du XVIIe siècle, Paris, Champion, 2011.

grasset Bernard, « Le temps pascalien », Filosofia oggi, XXXIV, 2011, p. 173-182.

Le Pascal des philosophes (2), Les études philosophiques, Paris, Presses Universitaires de France, 2011.

lesaulnier Jean, « Le château de Vaumurier, creuset de l'interrogation philosophique à Port-Royal », in devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 11-25.

mesnard Jean, Sui Pensieri di Pascal, Brescia, Morcelliana, 2011.

mesnard Jean, « Philosophie de Port-Royal et philosophie de Pascal », in devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 174.

michon Hélène « Le plaisir à Port-Royal », in devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 27-41.

pascal Blaise, Pensées sur la religion et sur quelques autres sujets. Étude et édition comparative de l’édition originale avec les copies et les versions modernes par Jean-Robert Armogathe et Daniel Blot, Paris, Champion, 2011.

pascal Blaise, Pensées sur la justice, éd. L. Thirouin, Paris, La Découverte, 2011.

pascal Blaise et PASCAL Jacqueline, Les Mystères de Jésus. Recueil pascalien, Éd. G.-M. Janvier, Paris, Éditions Mille et une nuits, 2011.

peratoner Alberto, Pascal, Rome, Carocci, 2011.

peratoner Alberto, « Foi et raison à Port-Royal », in devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 175-188.

romeo Maria Vita, « L'éthique dans la Logique de Port-Royal », in devillairs Laurence et touboul Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 189-209.

romeo Maria Vita, « Coscienza e responsabilità : Hegel e Croce lettori di Pascal », Quaderni leif, Catania, 6, janv.-juin 2011, p. 5-37.

romeo Maria Vita, « Uno studio su Pascal », Quaderni leif, Catania, 6, janv.-juin 2011, p. 90-92.

romeo Maria Vita, « Gioberti e le Lettere Proviciali », in ROTONDO A. (dir), Studia humanitatis, Saggi in onore di Roberto Osculati, Viella, 2011, p. 364-373.

sellier Philippe, « Pascal et l’histoire de l’Église dans la campagne des Provinciales (1656-1658) », in L’esprit des lettres. Mélanges offerts à Jean-Pierre Landry, Cahiers du GADGES, n° 8, Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3, 2011, p. 213-231.

sellier Philippe, « Port-Royal et le platonisme », in DEVILLAIRS Laurence et TOUBOUL Patricia (dir.), Port-Royal et la philosophie, Chroniques de Port-Royal, Paris, Bibliothèque Mazarine, 2011, p. 43-56.

trigueros buena Felipe, La composicion del Entretien de M. Pascal avec M. de Sacy. Memorias, Confesiones, Estudio, Roma, Series canonica, Angelicum University Press, 2011.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Descotes, « Nouvelles pascaliennes », Courrier du Centre international Blaise Pascal, 33 | 2011, 39-46.

Référence électronique

Dominique Descotes, « Nouvelles pascaliennes », Courrier du Centre international Blaise Pascal [En ligne], 33 | 2011, mis en ligne le 19 novembre 2015, consulté le 28 juin 2017. URL : http://ccibp.revues.org/297

Haut de page

Auteur

Dominique Descotes

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Centre international Blaise Pascal

Haut de page
  • Logo Université Clermont Auvergne
  • Logo PUBP (Presses Universitaires Blaise Pascal)
  • Logo MSH Clermont-Ferrand
  • Logo IHRIM (Histoire des représentations et des Idées dans les Modernités)
  • Logo POLEN (Pôle éditorial numérique de l'Université Clermont Auvergne)
  • Logo BCU (Bibliothèque Clermont Université)
  • Revues.org